Accueil  
  Services  
  ADOPTION D'UN ANIMAL  
  Animaux perdus  
Qui sommes-nous  
  Nous joindre  
  Partenaires-Donateurs  
  Historique         Mission         Équipe         Règlements         Implications sociale         Projets à venir         Bénévoles    
 
Tous les dons que la société protectrice des animaux d'Arthabaska reçoit favorisent le mieux-être et le mieux-vivre des animaux ...
Vous pouvez envoyer vos dons par la poste ou venir nous voir à la SPAA

 Merci !
 
 
  Historique  
 
 

     Le moins que l’on puisse dire, c’est que les bénévoles du conseil d’administration de la Société protectrice des animaux d’Arthabaska (SPAA) en ont fait du chemin depuis la première séance d’information organisée par la Ville de Victoriaville en novembre 2004. Au total, il aura fallu près de deux ans de travail bénévole avant que ne s’ouvrent les portes de la SPAA en janvier 2007.

2004 : Le début de l’aventure

En novembre 2004, la Ville de Victoriaville tient une séance d’information sur l’éventualité de créer une société protectrice des animaux. Une centaine de citoyens sont présents et demandent à la Ville de poursuivre les démarches en ce sens. Le message est entendu.

2005 : La création de la SPAA… sur papier

En juin 2005, la Ville convoque une deuxième séance d’information afin d’élire le conseil d’administration provisoire qui devra entamer les procédures administratives visant à créer la Société protectrice des animaux d’Arthabaska.

Les réunions s’enchaînent dès l’été 2005. Le conseil d’administration a une lourde tâche à accomplir : créer l’organisme, rédiger les règlements généraux, élaborer un projet préliminaire et un plan d’affaires, solliciter des partenaires financiers, etc.

Pour son projet, le conseil devait étudier différentes options : location, achat ou construction d’un bâtiment. Unanimement, le conseil a choisi de retenir l’option de construction d’un nouveau bâtiment plutôt que l’achat ou la location d’un bâtiment existant. Ainsi, la principale préoccupation des membres du conseil, soit le bien-être des animaux, sera rencontrée avec un bâtiment parfaitement adapté à leurs besoins tout en fournissant un meilleur service aux citoyens.

Après plusieurs semaines, le conseil d’administration peut enfin soumettre son plan d’affaires en vue d’obtenir du financement. La SPAA bénéficie ainsi d’une subvention de 60 000 $ du Fonds de développement de l’économie sociale.

2006 : Le projet se précise et… se concrétise

Les plans architecturaux préparés par la firme Bourassa Architecture et les grandes lignes du projet de la future SPAA sont ensuite soumis à l’assemblée générale de fondation en juillet 2006. La cinquantaine de membres alors présents adoptent le projet tel que présenté par le conseil et reconduit ce dernier dans ses fonctions afin que débute rapidement la construction.

Les travaux, gérés par la firme Construction Victoriaville, débutent en août 2006 et se terminent en décembre. Par le fait même, le conseil d’administration décide de planifier l’ouverture pour janvier 2007. Pour réaliser cet objectif, il doit également boucler le financement du projet estimé à près de 300 000 $.

Entre temps, le processus de sélection visant à recruter un coordonnateur ou une coordonnatrice pour la SPAA se met en branle. Un comité composé de trois personnes neutres et de deux membres du conseil d’administration arrête son choix sur celle qui occupait jusqu’alors le poste de présidente de l’organisme, Dominique Roux. Cette dernière procède ensuite à l’embauche de trois employés et aux derniers préparatifs avant l’ouverture tant attendue qui a eu lieu le 22 janvier 2007. Depuis, chats et chiens se bousculent à la porte…

 
 
 

Grisou
 
Chat de 3ans
 
     
   
     

le beau Grisou n'a pas l'air relax sur sa photo, mais en réalité, il était en train d'explorer en ronronnant.. Ce grand garçon est victime d'un déménagement. Il a été abandonné le 9 janvier 2018. La spaa est le bon endroit pour abandonner les animaux dont le citoyens ne veulent ou ne peuvent plus prendre soin. Grisous avait les griffes si longues que cela lui blessait les coussinets... Il s'est laissé faire durant tout le temps de la coupe de griffes en ronronnant et en se frottant sur le cou de la personne qui le tenait. C'est dire qu'il a vraiment très bon caractère, il ne s'offusque ni de s'effraie de rien..  Un vrai bon minou de famille.. Venez lui offrir un bon foyer. Sa stérilisation est comprise dans le prix de son adoption afin de limiter les naissances de chatons.

 
 
 
     
   
     

Couple
 
Autre
 
Pour de plus amples informations composez le 819-758-4444
 
 
Animaux perdus
 
     
   
     
4279
Chien
...
+ voir la fiche
 
     
   
     
4230
Chien
...
+ voir la fiche
 
     
   
     
4285
Chien
...
+ voir la fiche
© Société Protectrice des Animaux d’Arthabaska 2012